Forum dédié aux Films d'horreur , gore , bis et z , nombreuses discussions , critiques , tests dvd , jeux concours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion






Editeur dvd & Blu-Ray

Editeur dvd Bis et Z

Réalisateur & Producteur de films indépendants

Coup de coeur

Partagez | 
 

 IRREVERSIBLE [2002]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ste²ve

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Points : 402
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: IRREVERSIBLE [2002]   Sam 28 Aoû - 12:57

LE TEMPS DETRUIT TOUT




Un film de Gaspar Noé
Année : 2002
Pays : France
Musique : Thomas Bangalter
Avec : Monica Bellucci, Vincent Cassel, Albert Dupontel, Jo Prestia, Philippe Nahon, Stephane Drouot, Jean-Louis Costes


ATTENTION : CE QUI SUIT COMPORTE QUELQUES SPOILERS !

Souvenez-vous : 2002, un film fait scandale sur la Croisette. Les spectateurs sortent par dizaines des projections, avant même la fin du film, et certains, entre malaises et vomissements, nous décrivent un film abject, horrible et profondément malsain. Rapidement, le buzz est fait et Irréversible se fait un nom et une réputation, déchainant les passions et créant une forte polémique et des débats enflammés.

Irréversible, c'est un film qui laisse difficilement indifférent, d'autant que la présence en tête d'affiche de Monica Bellucci, Vincent Cassel et Albert Dupontel rend l'oeuvre susceptible d'être vue par des personnes pas forcément préparées à voir ce qu'elles vont voir. Et ces pauvres gens, souvent habitués à du cinéma plutôt lisse, vont se faire enfoncer la tête dans leur propre merde, dans ce qu'ils ne veulent pas voir...ce qui provoquera des réactions épidermiques frolant parfois l'hystérie.


Deuxième long métrage de Gaspar Noé après Seul contre tous (suite de Carne), Irréversible se rapproche du rape & revenge (un genre qui n'est déjà pas à mettre entre toutes les mains) et va surtout se faire remarquer par deux scènes très fortes : le viol et le meurtre à l'extincteur, toutes deux très violentes, très explicites et très réalistes. Pour renforcer le malaise, Noé accomapgne les trente premières minutes du film d'un bruit de fond d'une fréquence de 28 Hz (basse fréquence proche d'un infrason), difficilement audible mais pouvant être ressenti à travers la cage thoracique. Pour les humains, ces bruits à basse fréquence peuvent provoquer nausées et vertiges. Ajoutez à cela des mouvements de caméra incessant, l'objectif tournant sans cesse, et une musique hypnotique et d'emblée, le film met vraiment mal à l'aise.

Honnetement, la première fois que je l'ai vu, je n'ai pas vraiment aimé. Si la scène de l'extincteur m'avait vraiment écoeuré, celle du viol m'avait laissé de marbre, sans doute à cause du fait que la victime était Bellucci, trop connue pour que la scène, pourtant interminable et réaliste, me choque vraiment. Et puis récemment, j'ai découvert Carne et Seul contre tous de Noé, auquel il fait d'ailleurs un gros clin d'oeil en début de film avec le personnage de Philippe Nahon. Et comme je les ai adoré, j'ai décidé de redonner une chance à Irreversible. Et là, surprise, j'ai vraiment beaucoup aimé, pour autant qu'on puisse aimer un tel film.


Car au delà de ses deux passages chocs, le film dépeint vraiment un univers d'une noirceur extreme, entre violence et sexualité, les deux étant souvent mélés. Le film est surtout marquant par son nihilisme total, ne laissant aucune bouffée d'oxygène. En présentant ses scènes de façon anti-chronologique, Noé nous fait nous interroger sur la pertinence de la vengeance (une vengeance aveugle d'ailleurs), sur les limites que des hommes ordinaires sont amenés à dépasser sous l'effet de la colère et de la souffrance. Aussi, on s'apercevra que l'acte le plus horrible sera fait par celui qui avait l'air le plus posé, le plus réfléchi, celui qui tentait de retenir le bras vengeur de l'autre. Ainsi, ce qui, selon une construction temporelle classique, n'aurait été qu'un vulgaire rape & revenge, prend une toute autre dimension quand nos "pourquoi ?" trouvent une réponse. Réponse souvent très noire, comme lorsqu'on se rencontre que l'homme tué n'était pas le Ténia. L'effet négatif d'une telle construction vient du fait que finalement, dans la deuxième partie du film, il ne se passe pas énormément de choses, même si l'on apprend de plus en plus de chose sur les personnages jusqu'à une révélation finale qui enfonce encore le clou quant à l'horreur de tout ce qui suivra.





VIOLENCE


INTERPRETATION


HISTOIRE


INTERET

Difficile à dire : on peut toujours se poser la question de l'intérêt d'un tel film. Si Noé cherche vraiment à provoquer un malaise par le biais d'une mise en scène et d'une ambiance sonore très particulières, IЯЯƎVƎЯSIBLƎ propose vraiment une réflexion intéressante et est construit d'une façon vraiment très pertinente. Et puis, le seul fait de laisser difficilement indifférent à cause de sa violence et de sa noirceur donne un intérêt particulier pour nous autres, avides de sensations fortes.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.horreur.com
Moongaze Ginji

avatar

Nombre de messages : 9525
Age : 33
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Sam 28 Aoû - 14:23

Merci de ton avis Ste²ve ! Concernant le film lui-même à l'époque cela m'avait justement laissé plus ou moins indifférent sur l'ensemble à part la scène de viols et le coup de l'exctincteur. Mais j'ai vraiment compris c'est quoi une véritable scène de viol quand j'ai visionné Baise-moi autre film choc cela dit en passant !

Cela fait longtemps que je ne l'ai pas revu mais j'ai toujours eu un mal fou avec ce cinéaste qu'est Gaspar Noé. Pas que ses films ne soient pas du tout intéressant mais je n'arrive pas à accrocher à son univers et je n'ai jamais rien compris à ses choix de mise en scène ( souvent faite pour provoquer des crises d'epilepsie avec les pulsations de l'image etc. ) et encore bien moins dans sa composition ( l'agencement si tu préfères ) des scènes de ses scénarios qui ne sont pas forcément justifié. De mon point de vue, Irreversible aurait très bien pu être monter chronologiquement que cela ne changerait rien à la teneur du propos. Mais cet avis n'engage que moi. Bref, j'ai un mal de chien avec Noé et bien que je ne doute pas une seconde que le bonhomme soit passionnant, je n'apprécie pas du tout son travail ( c'est viscéral je n'y peux rien ).




Revenir en haut Aller en bas
K_S

avatar

Nombre de messages : 13177
Age : 41
Localisation : Loncin
Points : 4121
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Sam 28 Aoû - 15:52

Ce film ... beaucoup m'en on parler et notament le fait que c'était assez violent,
et dur à regarder ....

Merci pour ta kro Ste²ve ... dés que je tombe dessus pour pas cher je me le
prends.



Prochaines Critiques:
" LA PLANETE DES SINGES:Les Origines "

TEST DVD: .....


Revenir en haut Aller en bas
http://schyzo-dead-house.purforum.com
kalisto

avatar

Nombre de messages : 841
Age : 40
Localisation : yvelines
Points : 864
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Sam 28 Aoû - 16:14

ben quand j'ai vu ce film je me suis dis c'est quoi ce bordel!
tout etait a l'envers meme la musique!
scene violente mais j'ai pas vu l'interet de ce film en fait!

par contre monica belluci quel beautee
Revenir en haut Aller en bas
Manu2853

avatar

Nombre de messages : 11455
Age : 31
Localisation : Dijon
Points : 8297
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Sam 28 Aoû - 20:20

C'est vraiment un film que beaucoup de monde adule mais perso je m'en tape royal de celui-là.

Merci quand même d'en avoir parlé.


Prochaines Chroniques: ???
Revenir en haut Aller en bas
salem's lot

avatar

Nombre de messages : 684
Age : 28
Localisation : France, Seine et Marne
Points : 741
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Lun 30 Aoû - 0:21

Ce film j'en ai toujours entendu parler et il ne m'a jamais vraiment tenté. Mais ta kro me motive un peu plus pour le voir. Je ferai un effort pour le regarder. Merci pour la kro!
Revenir en haut Aller en bas
mathieu

avatar

Nombre de messages : 2060
Age : 35
Localisation : Dans la plaine du Forez
Points : -104
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Lun 30 Aoû - 4:56

Pour ce film, j'ai vraiment pas accroché. Son montage à l'envers, ses images epileptiques, ce son énervant...j'ai trouvé le tout d'un ridicule...
Qu'à Cannes, certains soient sortis de la salle n'est surement pas à cause de la scène de l'extincteur ou du viol (comme dit Moon, pour ça, BAISE MOI est carrément plus dur), mais plus parce que simplement le film donne mal à la tête de par son montage.
J'en garde un très mauvais souvenir (sauf la scène de l'extincteur que j'avais bien aimé) et moi non plus, l'univers de Gaspard Noé, j'accroche pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
ste²ve

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Points : 402
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Lun 30 Aoû - 16:02

mathieu a écrit:

Qu'à Cannes, certains soient sortis de la salle n'est surement pas à cause de la scène de l'extincteur ou du viol (comme dit Moon, pour ça, BAISE MOI est carrément plus dur), mais plus parce que simplement le film donne mal à la tête de par son montage.


Beaucoup de personnes sont apparemment sorties bien après le passage qui donne vraiment la nausée (en gros, tout le passage entre l'apparition de Nahon et les coups d'extincteurs), notamment pour la scène du viol si j'en crois les divers compte-rendus que j'ai lus avant de faire cette chronique. ;-)

Même en admettant que le viol de Baise-moi soit pire (de toute façon des viols pires que dans Irreversible, c'est pas ce qui manque dans le cinéma), faut pas oublier que le "grand public" n'est pas forcément coutumier de ce genre de scènes. D'autant plus que le Noé me parait avoir reçu une couverture médiatique bien plus importante que le film de Despentes ou tout autre film montrant de façon aussi crue un viol, entre son passage à Cannes et ses têtes d'affiche, ce qui a favorisé les réactions de dégout face à des passages qui nous choquent moins.


En tout cas j'ai vraiment pas de bol avec mes chroniques, la plupart du temps vous n'aimez pas les films que je présente (bon en même temps pour Irreversible, je m'y attendais un peu)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.horreur.com
Jericho

avatar

Nombre de messages : 6508
Age : 26
Localisation : Lille
Points : 5751
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   Mar 31 Aoû - 12:42

J'ai un souvenir assez mitigé de ce film, certaines scènes étaient sans intérêt, d'autres incroyables (le club gay, le viol)


Revenir en haut Aller en bas
http://deathstars62.blogs.allocine.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IRREVERSIBLE [2002]   

Revenir en haut Aller en bas
 
IRREVERSIBLE [2002]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devdas: Cannes 22 mai 2002
» Revell 1/24 Panasonic Toyota Racing TF102 (2002)
» Foyle's War (2002-2008)
» ATTENTION!!! GROS RISQUE DE CECITE SUBITE ET IRREVERSIBLE!!!
» PX 125e , bleu nuit de 2002 paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCHYZO DEAD HOUSE : VOTRE FORUM SUR LE CINEMA D'HORREUR,GORE,BIS ET Z ::  ::  :: -
Sauter vers: