Forum dédié aux Films d'horreur , gore , bis et z , nombreuses discussions , critiques , tests dvd , jeux concours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion






Editeur dvd & Blu-Ray

Editeur dvd Bis et Z

Réalisateur & Producteur de films indépendants

Coup de coeur

Partagez | 
 

 Résumé Gerardmer 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mathieu



Nombre de messages : 2060
Age : 35
Localisation : Dans la plaine du Forez
Points : -104
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Résumé Gerardmer 2012   Mer 1 Fév - 20:30

Bonjour à tous,

alors, je n'aurai pas le temps de tout faire ce soir, je viendrai un peu chaque soir pour faire une petite analyse de tout les films que j'ai vu là-bas en 4 jours.
18 films vus :
TWIXT, BEAST, THE CAT, BABYCALL, LA MAISON DES OMBRES, EVA, HELL, THE DAY, CHRONICLE, THE INCIDENT, EMERGO, GRAVE ENCOUNTERS, PASTORELLA, THE MOTH DIARIES, THE CALLER, THE WOMAN, TUCKER AND DALE FIGHTENT LE MAL, PERFECT SENSE
Ceux que j'ai raté car manque de temps ou en manque d'apéro ou manque de sommeil car j'aurai bien aimé les voir : THE THEATRE BIZARRE, MOTHER'S DAY, NEW KIDS TURBO et JUAN OF THE DEAD, tant pis, pas vu ces 4 là...
Bref, commençons tout de suite, par les meilleurs de ceux qu j'ai vu au plus mauvais.

1) PERFECT SENSE (Hors Compétition)

Chef d'oeuvre absolu !!!

L'histoire d'un couple servi par McGregor et Eva Green qui se rencontre en début de film...tout va bien, jusqu'à ce que l'humanité entière perde l'odorat. Après plusieurs jours d’adaptation sans ce sens, la vie reprend son cours, jusqu'au jour où le goût vient faire défaut à l'humanité....Plus d’odorat, plus le goût...deux sens que le peuple parvient à surmonter...mais là, arrive l'heure ou le monde entier perd l'ouïe et ça c'est carrément plus emmerdant...alors vous pouvez imaginer la suite ....car il ne reste plus que deux sens...

Ce c'est du film catastrophique ! Et dire que quelques jours avant j'ai vu Contagion...Alerte était bien dans ce genre, mais là Perfect Sens se révèle être la bombe du festival. Passion, Détresse, amour, horreur....C'est beau le cinéma quand c'est comme ça...

19/20

2) GRAVE ENCOUNTERS (extreme)

Film d'horreur en found footage comme le pouvait être cannibal holocaust ou troll hunter, ce film voit une bande d'animateur télé de "Rencontre avec l'au delà" (en VOSTF) se faire enfermer une nuit dans un ancien asile psychiatrique soi-disant hanté pour prouver qu'il est bel et bien...et oui, il l'est, même beaucoup trop pour ces 4 ou 5 animateurs et techniciens qui ne s'en sortiront jamais (je ne spolie pas vu que c'st du found footage).

De vraies scènes de frousses où la chaire de poule nous envahit nous accompagnent de nombreuses fois, mais en plus de ça, ce film devient un vrai tour de folie (filmé durant 76 heures, alors qu'ils n'y passent qu'une nuit ??jamais vu le soleil à travers les fenêtres, porte d'entrée qui se déplace....). L'antre de la folie 2, pourquoi pas ? film d'horreur surement... alors que je l'ai vu il y a déjà 4 ou 5 jours, je me pose toujours de questions sur ce film et la folie qui l'entoure. Chef d'oeuvre aussi, puis I'M LANCE PRESTON AND YOU WATCH GRAVE ENCOUNTERS...

18/20

3) TUCKER ET DALE FIGHTENT LE MAL (HC)

Le film comique du festival !!! et que c'était bon !!!l'espace lac rempli à 0h00, c'est déjà assez rare et un film qui se fait applaudir quasiment non stop aussi.
Faire un film où il y a bien 7 ou 8 morts plus gores les unes que les autres que par des enchaînements de quiproquos et de malentendus est hilarant. Nos deux sympathiques héros font vraiment une belle paire, les deux très gentils, toujours le coeur sur la main. Les jeunes cons qui viennent passer quelques jours dans les bois sont vraiment très très cons, mais alors vraiment cons. Leur chef a tellement des préjugés sur ces "bouseux consanguins" que le dialogue n'existe même pas. Tucker et Dale croient que ces jeunes sont venus ici pour faire un suicide collectif...
Dommage que la bande annonce dévoile quelques bons moment du film, mais bon, il y en a tellement d'autres....

17/20

4) THE DAY (HC)

Film post-apo, THE DAY suit l'aventure de 5 jeunes gens dans un monde qui n'est que méfiance et violence entre les survivants. Tout à coup, retrouvés piégés dans une grande demeure, nos 5 héros devront affronter plusieurs dizaines d'humains cannibales.
Autre véritable coup de coeur de ce festival, j'ai vraiment aimé la belle héroïne du film qui peut rivaliser sans soucis avec Ellen Ripley, Sarah Connor ou Alice des Resident Evil.
Fun de bout en bout, on ne s’ennuie jamais avec l'action omniprésente et quelques belles morts. Autre point positif, c'est que nous savons vraiment que à la fin qui est le (la) vrai(e) heros(ïne) du film, car au début on croit que c'est lui le héros, bein non, il vient à mourir, alors ça va être lui, bein non plus...

16/20

5) EMERGO (HC)

Film espagnol tourné à la [REC], EMERGO suit une équipe de spécialiste dans les poltergeists pour analyser un appartement où se produisent d'étranges phénomènes.
Encore un film tourné caméra à l'épaule pour suivre quelques personnes, ça commencait assez mal dans mon esprit et je me disais, d'accord, là, je vais pouvoir faire une sieste. Et pourtant, il y a bien quelques grandes scènes de frousses, notamment même une scène où je me suis surpris à sauter de mon fauteuil...la toute dernière scène.
Pas mal de surprise, dans ce film à petit budget, notamment lorsqu'un spécialiste veut rentrer en contact avec l'esprit malveillant, qu'il prenne possession de son corps, tout ne se passe pas comme prévu.
Et cette dernière scène ?? très original, et qui a surprit beaucoup de monde. Les experts laissent une dernière caméra branché dans l'appartement, en se disant que les policiers pourront tout de suite visionnés ce qui s'y est passé...l'image reste figé pendant au moins 30 secondes, on attend tous quelque chose, une ombre, un lit qui bouge, un cadre qui casse...bref, et ce qu'on attend, intervient, et là, le public, ironique, applaudit, en se disant "tiens c'est original, je ne m'y attendais pas du tout", jusqu'au moment, où, le public relâché, vient l'horreur absolu.
Certains disent que ça ressemblent à (en mieux) Paranomral activity, que je n'ai toujours pas vu, donc je ne peut comparer.

15/20

6) PASTORELLA (Compétition)

Seul film en compétition où j'ai mis excellent (parti bredouille), PASTORELLA qui signifie un spectacle (mexiacain ici) où sont mis en scène le bien et le mal, divise son monde. C'est du style on aime ou on aime pas. Très peu de fantastique, rien d'horreur, beaucoup de comédie, Pastorella m'a fait penser par moment au "Jour de la Bête" avec un humour à peu près similaire. Alors s'il n'égal pas le film précité, j'ai passé 90 très bonnes minutes à rigoler pour cette séance, avec un final fun de chez fun, qui nous changent des twists à la con du style de THE CAT (enfin, Ring, Dark Water, La mort en ligne, Face....). Bref, 10% de fantastqiue à la Storm Riders et 90% de comédie...je peux comprendre des gens qui disaient que ce film n'avait rien à faire là....

15/20

7) THE INCIDENT (INCIDENT AT SANS ASYLUM) (extreme)

Réalisé par un français (Alexandre Courtès), son premier film, on peut se dire que ce mec là à de l'avenir. Tourné aux Etats-Unis pour donner plus d'envergure internationale à son film, THE INCIDENT s'est avéré une très très bonnes surprise.
3 jeunes, membre d'un même groupe de rock, sont cuisiniers dans un asile psychiatrique. Jusque là tout va bien. Mais un soir, l’électricité vient faire défaut et toutes les cellules s'ouvrent..et bien sur, dans cette asile sont recueillis des gars pas vraiment nets.
C'est violent et très rythmé. Ça ne casse pas trois pattes à un canard comme on dit, mais il y a de bonnes idées, comme la vision du type qui est en train de mourir, à travers le papier alu qui entoure sa tête, où il voit le piège qui attend son ami, mais ne parvenant pas à le lui dire.
Le final permet de se faire ses propres idées sur la vraie fin du film, chacun comprendra sa version.

15/20

8) LA MAISON DES OMBRES (Compét)

Premier film de NIck Murphy, réalisateur anglais, ce film nous fait indéniablement penser aux films de fantômes espagnols tels Darkness, L'orphelinat ou Les autres...et n'a rien à leur envier.
Florence est une chasseuse de fantômes et elle est demandée pour intervenir dans un pensionnat ou un spectre hanterait les lieux et terrifierait les jeunes enfants. Donc rien d'original dans le scénario, mais le spectre est assez terrifiant et le twist final est vraiment sympa. Une bonne surprise et un bon premier film. PRIX DU JURY SYFY, DU JURY JEUNE et PRIX DU JURY

14/20

9) BABYCALL (Compét)

Noomi Rapace, la charmante punk de Millenium l'original), joue ici le rôle d'une mère qui souhaite à tout prix protéger son fils de son père violent. Aménageant, dans un petit appartement de banlieue, elle achète un babyphone. Puis très vite, elle entend via l'appareil, des cris d'un enfant, des brutalités d'un parent. Terrifiée, elle décide de trouver d'où viennent ces cris dans l'immeuble. En même temps, son fils se lie d'amitié avec un jeune garçon très mystérieux.

Un bon petit suspens pour ce film sympathique, qui n'est pas vraiment effrayant non plus. Mais le tout se suit bien, ne s'égare jamais et le final est excellent
Attention gros spoiler
Spoiler:
 

14/20 GRAND PRIX et PRIX DE LA CRITIQUE

10 ) CHRONICLE (HC)

Quelles surprise voir un tel film à Gerardmer, car CHRONICLE n'est rien d'autre qu'une méga grosse production hollywoodienne de la FOX. Le film fait indiscutablement penser à HANCOCK, d'ailleurs dans les files d'attentes après la projection de ce film tout le monde pensait au film de Will Smith. Plein d'effets spéciaux, notamment sur la dernière demi heure où nos jeunes héros en se battant les uns contre les autres, détruisent tout Seattle.
Tourné encore en documentaire, found footage, ce film est du grand spectacle et avoisinera les 1 ou 2M de spectateurs lorsqu'il sortira en salle le 22 février prochain.
L'histoire est simple, trois jeunes gens découvrant un trou dans la terre, rentre en contact avec une mystérieuse substance qui leur donne de super-pouvoirs. Mais au lieu, d'en faire du bien, l'un d'eux, souvent le bouc-émissaire de ses collègues de classe, le "différent", va se venger de tout ce qu'il a subit jusqu'à vouloir tout détruire.

13/20

11 - 12 - 13 ) THE WOMAN - EVA - HELL (HC - C - C)

Aaahh, HELL, rien que la projection de ce film lui vaudrait une grande page, tellement il n'a pas eu de chance lors de sa première à L'Espace Lac. Tout d'abord, mauvais cadrage, tourné en 2.39, le film fut projeté pendant 10 bonnes minutes en 1.66 (ou même en 1.33), puis sur le fin, les films sont toujours en VOSTF, il y a eu un ST qui est resté figé pendant 2 minutes qui appartenait au film d'après à savoir le documentaire sur Roger Corman. Donc niveau projection de ce film : 0 pour le projectionniste...et donc cela n'aide pas le film pour obtenir un prix.
HELL est un film post-apo (où les journées font toujours dans les 40°), un peu comme dans l'excellent THE DAY, où certaines personnes pour survivre n'hésitent pas à manger de l'humain. Mais c'est moins rythmé, moins horrifique, et c'est plus un film de SF que d'action ou d'horreur.
EVA parle de gentils robots construits par de gentils personnes, jusqu'au jour où sans faire exprès un gentil robot tue accidentellement une gentille dame. C'est très joli, de très beaux effets spéciaux et une quantité incroyable de robots plus intelligents les uns que les autres et une très bonne interprétation, mais par moment, j'ai eu mes yeux qui se fermaient...comme si il me manquait de sommeil, bizarre....
THE WOMAN ne vaut pas la cruauté de THE GIRL NEXT DOOR, aussi tiré d'un roman de Jack Ketchum, mais l'histoire de ce père sadique (oui oui, en fait, le plus détestable n'est pas celle qu'on croit) est quand même passionnante. Par contre, les cadrages lors du final quand THE WOMAN se venge, laissent (volontairement) à désirer et du coup on ne voit pas grand chose, dommage. De plus, la projection a été faite par BR, donné par Emylia pour l'occasion, mais surement protégé par un système anti-copie et on s'est donc retrouvé devant un film saccadé avec une qualité de merde, re-dommage.

12/20 EVA PRIX DU PUBLIC


Dernière édition par mathieu le Sam 4 Fév - 7:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Jeu 2 Fév - 10:05

Merci du rapport Mathieu, j'ai hâte de lire la suite. :)




Revenir en haut Aller en bas
Manu2853



Nombre de messages : 11455
Age : 31
Localisation : Dijon
Points : 8297
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Jeu 2 Fév - 11:43

Ils ont l'air intéressant ceux-là ^^


Prochaines Chroniques: ???
Revenir en haut Aller en bas
kalisto



Nombre de messages : 841
Age : 39
Localisation : yvelines
Points : 864
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Sam 3 Mar - 5:10

Merci d'avoir pris le temps d'écrire tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
mathieu



Nombre de messages : 2060
Age : 35
Localisation : Dans la plaine du Forez
Points : -104
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Sam 28 Juin - 19:31

bon, je suis un peu à la bourre^^ j'ai manqué le résumé de gerardmer 2013 et 2014....j'en ferai un pour 2015 :)
Revenir en haut Aller en bas
K_S



Nombre de messages : 13177
Age : 40
Localisation : Loncin
Points : 4121
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Sam 28 Juin - 23:21

Mdr ah c'est gentil ^^
Tu seras notre envoyé spécial lol



Prochaines Critiques:
" LA PLANETE DES SINGES:Les Origines "

TEST DVD: .....


Revenir en haut Aller en bas
http://schyzo-dead-house.purforum.com
ptitesabi



Nombre de messages : 108
Age : 35
Localisation : liege
Points : 190
Date d'inscription : 14/01/2013

MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Mar 1 Juil - 17:58

 et oui ce soir Belgique états unis espérons qu on leurs mettent une bonne raclee       
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé Gerardmer 2012   Aujourd'hui à 0:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé Gerardmer 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAYA FOX 2012 (Tome 3) DEMAIN, L’APOCALYPSE de Silvia Brena et Iginio Straffi
» Jane Eyre nouvelle édition Pocket pour 2012
» Sortie WK dans les Vosges, le wk du 26, 27 et 28 mai 2012
» Lecture de groupe 2012, modalités pratiques (résultats p.6, calendrier p.9)
» MAYA FOX (Tome 4) 2012, LA RÉVÉLATION de Iginio Straffi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCHYZO DEAD HOUSE : VOTRE FORUM SUR LE CINEMA D'HORREUR,GORE,BIS ET Z :: -
Sauter vers: