Forum dédié aux Films d'horreur , gore , bis et z , nombreuses discussions , critiques , tests dvd , jeux concours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion






Editeur dvd & Blu-Ray

Editeur dvd Bis et Z

Réalisateur & Producteur de films indépendants

Coup de coeur

Partagez | 
 

 Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 12:20

Eternel débat entre les puristes de la pellicule et les nouveaux "cinéastes" qui prônent que le digital de nos jours est très nettement supérieur à la pellicule. Je vais te donner mon avis sur la question, parce que le débat est à des hauteurs budgétaires qui ne sont pas à porter de n'importe quelle bourse, et je préfère partir de la base de monsieur madame tout le monde, passionné de cinéma, par les films et qui décident de franchir le cap d'auteur/producteur/réalisateur de son propre film et qui ne veut plus être que spectateur.

ATTENTION HUMOUR NOIR ET DECALE RAVAGEUR ! XD

Il faut une idée...

Bon voilà, t'as une idée de film, t'as écrit un "truc" qui se rapproche d'un scénario. Mieux encore, t'as lu les livres sur l'écriture de scénario et tu as écrit un vrai scénario comme un pro. Tu l'as protégé en t'envoyant ton script par la poste et tu sais que tu ne l'ouvriras jamais. Par quelques clics de souris, t'es parti sur un site internet sûr et valable et, pour vingt euros, t'as protégé ton oeuvre pour cinq ans. C'est un court-métrage, tu as de l'ambition et tu sais qu'il faut faire ses armes, surtout pour un premier film. Tu décides de l'envoyer à des producteurs de films mais aucun ont décidé de le produire, et du coup, tu préfères le faire toi-même.

...qui te conduit au magasin...

Tu vas faire un tour à la Fnac ou chez Darty, Boulanger et ce que tu vois ce sont des caméscopes Full HD qui démarrent à 80€ et montent jusqu'à 500€ voir plus selon le modèle. Demande au vendeur si il n'a pas une caméra Super 8 par exemple, il va te répondre gentillement: "Allons monsieur, c'est dépassé, tout est au numérique de nos jours. Suivez le mouvement". Mais tu sais pas quel caméscope acheté. Plein de modèles, tous des HD, et certains sont foutrement pas donnés et pis tu sais qu'on fait des films avec des Appareils Photos Numérique (APN). Tu vas voir les APN, de préférences un Reflex pour changer l'objectif qu'on te file à l'achat pour une meilleure qualité. Là aussi, tu tires la tronche quand tu vois les prix. Par curiosité, tu regardes aussi un trépied, un truc bien. Tu penses aux cartes mémoires.

...qui te fait ramener de toutes urgences chez toi sur internet...

Sur le moteur de recherche tu fais des recherches sur les capacités d'image de films tournés avec des APN. T'apprends que tu as que vingt minutes d'enregistrement. Tu vas sur des sites pour les tests de caméscopes HD, bien évidemment ce qui est top est très cher et tu réfléchis en te disant: "Et si je prenais un modèle plus vieux de deux trois ans?" Mais mauvaise surprise, les sites commerçants te disent que ton modèle désiré est actuellement indisponible. Frustré, tu vas vite voir les nouveautés sur des sites porno.

Décontracté, tu commences enfin à réfléchir sérieusement...  

Le pognon ! Tu commences à réfléchir au budget que tu veux allouer pour l'achat de ton camescope HD, à un trépied. Cette idée de budget te turlupine et tu commences à réaliser que faire un film même en digital ça peut revenir cher. Après tout, tu savais que faire un film c'était cher. Tu réfléchis à ta source de revenus. T'es au RSA, tu fais le calcul de ce que tu peux te permettre de mettre de côté. Tu te dis que tu peux emprunter à papy ou mamie, à tes parents. L'idée de te prostituer ta petite amie est une bonne idée, pour le film avec le remerciement dans le générique mais t'es célibataire, tu penses à vendre les reins de tes amis mais t'as pas d'amis. Tu peux penser à te prosituter toi-même mais t'es un artiste intègre. Tu peux braquer une banque mais tu sais que si tu rates ton coup, c'est la taule et pas de film à l'horizon. La caisse de retraite est une excellente idée de braquage au moins t'es vite retraité et t'as une source de revenue sympa sans bosser 60 ans de ta vie. Finalement, tu décides de te prostituer en ramenant une boîte de chocolat à ta banquière pour qu'elle t'accorde un prêt pour l'achat de matériel. Mais vu qu'elle t'aime pas parce que tu es toujours proche de zéro sur le compte bancaire car tu vas te taper plusieurs putes par semaine, que tu fumes et que tu achètes des barrettes de shit, tu peux penser qu'il est temps de demander au copain dealer de te filer du blanchiment d'argent en échange, il est dans le générique, producteur du film et il t'aime bien. La mauvaise idée, c'est que c'est lui qui va payer le matos et il risque de te le confisquer pour te niquer et toi, tu vas être obligé de dealer pour un shit qui file mal au crâne. Tu prends la bonne résolution de faire des austérités d'arrêter les putes, de fumer et de te droguer et voilà que t'arrives à avoir 150€ par mois pour ton matériel. Quel est ton meilleur allié? Le temps. Tu décides d'investir dans un camescope full HD à 700€. Cinq mois d'attente et heureusement que le porno gratuit soit béni sur internet. Tu vois que le trépied est à 100€. Un mois d'attente en plus. Tu trouves des idées pour des kits d'éclairage à faire toi-même pour 300€. T'es pas bricoleur mais t'as bien un parent qui va te faire ça. Tu penses à l'achat d'un micro, d'un Boom à micro, perche, et enregistreur numérique. C'est que ça monte vite aussi le bazar, t'alloue 500€ pour un truc de base. Y a des sites internets qui sont intéressant pour ça.

...à renoncer à ton film...

Temps + argent que tu mets de côté (et la vie te fera varier le montant de tes économies par mois, t'auras un ami ou un imprévu qui te feront sucé ton budget). Pis ça t'énerve d'attendre plusieurs mois et tu ne vas plus aux putes, tu trouves un plan cul qui te revient cher en capotes. Comble du comble, tu réalises que t'es pas un Woodman au lit. Tu te dis que ton film coûte pas si cher, un ou deux amis, y a pas d'effets spéciaux plus que ça. Tu fais des annonces facebook en disant "filez moi du pognon ou je me suicide." T'es hyper triste t'as des mentions j'aime et ils préfèrent que ça soit sans commentaires. Tu décides de jouer à un jeu de hasard et BINGO tu gagnes 2000€. Vu ton austérité, tu préfères que ça soit pour le film, ta vie artistique, tu deviens célèbre et après à toi le retour triomphant pour la drogue, les putes, la gloire et tu pourras même faire sauté la banque en niquant ta banquière dans la salle des coffres.

...mais un winner n'abandonne pas, il fonce...

Tout heureux, tu sais le caméscope que tu veux, le trépied que tu veux. Tu prévois d'achèter le kit son de base, tout ce que tu avais prévu. Pour l'éclairage, tu préfères acheter carrément un kit mandarine de trois lampes et trépieds pour les lampes. Carte SD bien costaud. Tu fais une liste. T'avais prévu 1600€ de budget, t'en as 2000€ le calcul est bon et ton pote dealer sera ravi que tu lui achètes un savon de shit.

...droit dans le mur aux emmerdes imprévues.

Parce que tu réalises que pour le logiciel de montage, ton ordi n'est pas assez puissant, tu réalises qu'il faut que tu achètes un ordi dernier cri. Quand tu vois le prix d'un Apple, tu comprends pourquoi t'as un Windows XP. Tu décides d'acheter un Windows 8, dernier cri avec un Acer super puissant. 600€... et comme on dit dans mon quartier: "Vas-y nique sa mère". Ensuite vient la douloureuse du logiciel de montage. T'es ambitieux, tu vas pas acheter un truc à 2000€ ni faire un paiement par mois de 100€ chez Adobe pour la dernière version de Premiere Pro. Heureusement pour toi, Emule existe toujours et tout le monde chez Hadopi fait la chasse aux téléchargements direct et aux torrents. Emule, c'est has been, et tu trouves une bonne version mais c'est un virus ! Comme on dit dans mon quartier "Vas-y nique sa mère". Tu trouves que Lightworks, version gratuite c'est bien ! Faut apprendre le montage aussi mais après tout, c'est juste des morceaux de ce que tu as filmé mis l'un à côté de l'autre. Avec un peu de patience et du temps, tu vas y arriver. T'es un boss et tout, à un tel point que tu es dévasté quand tu apprends que la meilleure façon d'éclairer le visage d'un acteur, c'est au Fresnel et c'est cher. Comme on dit dans mon quartier: "Vas-y nique sa mère". Les copains que tu appelles pour jouer dans ton film te disent qu'ils veulent avoir une Pizza Döner et que les potos qui vont faire l'éclairage et la prise de son, veulent du pognon et c'est du pas donné, les mecs ils croyent que t'es un adhérent de l'UMP mais tu trouves un accord en les payant avec des sandwichs au fromage et bon coup de pied dans le cul. C'est qui le patron bordel? Que ces cons là comprennent qu'ils vont avoir une occasion unique d'avoir une expérience d'un tournage de film qui peut lancer des carrières d'acteurs, de comiques etc. ils te diront comme on dit dans mon quartier: "vas-y nique sa mère".

Quand soudain, ta nouvelle copine fort intéressé par ton côté artistique te dit: "Pourquoi tu fais pas ton film en pellicule? Un vrai film quoi pas un truc de tantouzes"

VAS-Y NIQUE SA MERE !!! Et là, tu te dis: "Whouaaaaah de la pellicule, comme chez les grands !!! Ouais ça c'est top, on fait un film avec de la pellicule pourquoi j'y ai pas pensé? Ma copine est plus intelligente que moi ça c'est sûr." [là je flatte pour avoir du pognon pour mon film. NDR]. Sur internet tu t'intéresses aux caméras 35 mm. Tu chiales quand tu vois les prix: 30 000€. Le prix de la pellicule, tu te renseignes sur les calculs du temps par mètres. OH PUTAIN OH PUTAIN OH PUTAIN !!! Tu te dis "Bon ok, voyons voir le 16 mm" c'est moins cher. Tu vas sur Ebay, tu trouves une caméra 16 mm pour 1000€ voir même 500€, tu rajoutes les frais de port, tu te dis que faire un film c'est vraiment hors de prix. Tu lis sur des forums que tu as besoin de filtres autant sur un caméscope HD semi-pro à 700€ que sur une caméra. Finalement, tu te dis que le Super 8 en caméra et en prix pellicule avec développement c'est cher mais abordable. Tu sais que tu vas faire une croix sur le shit et les sorties dans un bordel en Allemagne. Quand soudain, tu tapes dans google vidéos les essais de caméras, et les types de pellicule. Tu vois une grande différence entre l'image pellicule et l'image digital FULL HD. Tu vois qu'il existe du Super 8 en HD, du 16 mm en HD. Tu réalises que le film 35 mm en FULL HD sur du Blu ray c'est ça qui te fait aimé le cinoche. Ta copine arrive et te dit: "Pourquoi tu loues pas du matériel dans association pour faire ton film?" T'es étonné de voir qu'elle pense pas à ton fric et tu trouves qu'elle est vraiment bien plus intelligente que toi [svp donnez moi de l'argent pour mon film. NDR] et tu cherches le gourou qui t'apprendra tous les trucs du métier.

Le professionnel qui tient son assos te fera tondre sa pelouse pour que les ampoules que t'auras aux mains serviront de modèle aux nouveaux trous du cul qui viendront le voir.

"Alors comme ça tu veux faire du cinéma?" qui te dira le gars. "Ouepp monsieur. Je suis motivé." "T'as combien de budget p'tit?" "Ben avec ce que j'ai économisé dans une austérité européenne allemande sur mon RSA, et ce que j'ai gagné au jeu de hasard environ 2300€." Il a un fou rire terrible. "Tu sais te servir d'une débroussailleuse?" T'es gêné mais il va te montrer le salopard. T'oses pas lui dire mais dans ta tête tu penses comme on dirait dans ton quartier... m'enfin bref... "Je t'aime bien p'tit. Tu sais débouché une bouteille de Gamay Tourrenne?" Ce qu'il ne faut pas faire... et là, pendant que tu picoles avec lui et il te dit: "T'as pas assez d'argent pour la pellicule." et toi tu balances la bombe sur la table "Je pensais le faire en digital mais ma copine elle a dit qu'il était plus judicieux de faire un vrai film pellicule dans une assos auprès d'un pro parce que c'est moins cher" [Les filles, de l'argent pour mon film, vous avez assez de chaussures comme ça. NDR] GRAND SOURIRE du pro. "Tu n'y connais rien quoi !" "Non monsieur."

Si après plusieurs heures à picoler t'as les oreilles grandes ouvertes, que t'es bourré mais que tu peux retenir ce que le pro va te dire, t'aura une belle carrière mon gars.

Il est deux heures du matin et là le pro, t'explique que de nos jours, pour faire un film, il ne faut pas faire comme tout le monde. Un tournage ne se fait pas comme ça et qu'il faut des sous. Il t'explique qu'il a du matériel pour la pellicule et il va t'apprendre pour tourner en pellicule qui est d'une plus grande rigueur que le numérique qui est facile et qui ne coûte rien ! Mais tu lui dis: "Je suis p'tète bourré mais la qualité d'image HD de nos jours est plus belle que la pellicule 16 mm même si j'aime la pellicule 35 restaurée c'est trop cher. Moi je veux pas me marier alors je prévois de foutre l'oseille du divorce dans le film" "Fais pas le con, reste longtemps avec ta copine qu'est plus intelligente que toi" [les filles le don paypal c'est sur... oh l'autre hé t'as qu'à me demander mon mail perso en MP dit ! NDR] "Elle veut que je devienne célèbre pour mon pognon, elle me soutient pour ça ! Pas mauvais ce Gamay m'sieur". "Bois un canon je vais t'expliquer les différences entre un film pellicule et digital" "Non m'sieur j'écoute je ne bois pas !"

La pellicule est indissociable du cinéma pas le digital.

"Bon alors p'tit c'est quoi le cinéma?" "Ben heu on filme avec une caméra pis après on assemble les morceaux filmé et on projete ça sur un écran de ciné" Là, le monsieur va sortir une grosse matraque plate avec écrit dessus "désolé mais je ne suis pas doué" et te foutre un coup sur la tête. "Pourquoi m'avoir frappé maître?" "ça c'est parce que tu fais pas ce qu'il faut" "Mais chui bourré" "M'en fous." Mais voilà que l'effet de l'alcool diminue et t'en profite pour bouffer quelques cornichons... "Ecoute coco la leçon"

Ce que l'on appelle "cinéma" est l'effet "cinématique" que produit la vitesse de défilement de milliers/millions de photographies inerte et qui produit l'illusion de mouvement qui se déroule sur un écran blanc. Les photographies sont enregistrées que sur de la pellicule et jamais sur un capteur digital dont le procédé d'enregistrement n'a rien à voir

"Mais y a du cinéma numérique de nos jours" "Stupido".

Le langage d'un film cinéma est né, des processus technologique de fabrication d'un film.

Le pro sort la gniaule sur la table et là ça ne rigole plus. Il est temps de faire un rappel de ce qu'est vraiment le cinéma, ainsi que son langage qui permet de le comprendre en profondeur. On ne peut pas comprendre le cinéma, sans revenir à la photographie elle-même (argentique, pas numérique) car le cinéma n'est que le perfectionnement de la photographie.
Au début, on a compris que l'image d'un objet pénètre dans l'oeil par la pupille et vient se poser sur le fond du globe oculaire, à l'envers. C'est le cerveau qui corrige et rétablit le sens original des objets. Partant de cette vérité scientifique, on a décidé d'obtenir le même procédé par ce que l'on appelle "La chambre noire". La chambre noire est faisable avec une boîte hermétiquement fermée, tu perces deux trous à une extrémité, l'une pour voir à l'intérieur et l'autre pour passer la lumière. Si tu mets un objet en face de l'un des trous et que tu regardes par l'autre, tu constates bien que tu sois bourré ou non, que l'image de l'objet se trouve à l'envers au fond de la boîte. Voilà pourquoi les appareils photos et les caméras (car caméra veut dire chambre en italien), sont donc à la base, une boîte en forme de "chambre noire". Et c'est pour ça que pour permettre la naissance de la photographie, il suffisait d'inventer une plaque ou une pellicule recouvertes de produit chimique, sur lesquelles on pourrait enregistrer l'image ainsi obtenue, dans le fond de la boîte.

"J'ai mal au crâne. Trop forte la gniaule" "Bois-en encore un coup j'ai pas fini".

Mais comme il était question d'enregistrer l'image, il ne fallait pas quelle change constamment, il fallait donc trouver un moyen de boucher (ou d'obturer) le trou ou la fenêtre et ne l'ouvrir qu'au moment où on était prêt à "photographier". Après bien des tâtonnements, cet "obturateur" a pris la forme d'une trappe ou d'un rideau. Mais en plus du moment où l'on veut photographier, l'obturateur contrôle le temps (la durée) pendant lequel il fait laisser entrer la lumière pour que l'image soit clairement enregistrée. Ainsi, plus le sujet est éclairé ou plus la couche de produit chimique est sensible à la lumière, moins cela prendra de temps et vice-versa. Donc petit, si tu laisses entrer la lumière trop longtemps, le sujet sera trop clair (donc surexposé), si tu laisses entrer la lumière peu de temps, alors le sujet sera trop sombre (donc sous-exposé.)

"Ouais c'est clair comme leçon, donc c'est surexposé". "Ah j'ai affaire un caïd alors maintenant parle moi de l'obturateur-cinéma" "Mais heu..." Le professionnel remit un coup de matraque "désolé je ne suis pas doué" sur la tête. "Je peux avoir du Gamay?" "Non on poursuit la leçon".

Comme on savait que la rétine de l'oeil gardait, pendant une fraction de seconde, l'image qu'elle avait reçue, il suffisait de lui donner une deuxième image avant que la première soit disparue, pour lui donner l'impression d'un mouvement continu.

Par conséquent, il fallait trouver le moyen de découper un mouvement en photos prises à toutes les X fractions de secondes, et puis de les projeter au même rythme sur l'écran. Et puis grâce à la "persistance rétinienne", l'oeil aurait l'impression de voir un mouvement continu. Ainsi, de ce postulat, on a crée le début du langage cinéma, qu'on appelle la syntaxe filmique, grâce au contrepoint visuel et rythme filmique.

"HEIN?"

Le contrepoint visuel:

Si tu prends une image, une peinture, un dessin ou une photo, regarde les éléments que tu as. Tu as une femme qui a une stature droite, ton oeil garde en mémoire la position du corps mais la femme représentée tend le bras au ciel, ainsi, le bras tendu rentre en conflit avec le souvenir de la posture droite. Ce conflit des formes, est ce que l'on appelle le contrepoint visuel d'une image. Un exemple avec un dessin célèbre:


Miss Cecy Loftus de Lautrec

Ce même procédé, si tu l'applique à deux photos. Tu as le souvenir de la première photo qui te montre une femme regardant à sa gauche. A la seconde photo tu as une représentation de l'océan. Ainsi, en gardant le souvenir des éléments de la première photo tu en déduis qu'elle regarde l'océan. De ce contrepoint visuel basé sur deux photos, naît une dynamique, le rythme filmique qui naît de deux photos aux immobilité différentes et c'est le début de la syntaxe filmique et du jeu du montage entre les différents plans pour le sens, c'est-à-dire que tu as le début du langage filmique ici.

Exemple, issue de la dernière bande annonce de Mad Max: fury road:




En appliquant ce que je viens d'expliquer, tu enregistres l'image et la position de Max, puis l'instant suivant, l'image que tu as en mémoire rentre en conflit (le "choc" qui se produit) avec la nouvelle image, celle des voitures au loin. Tu comprends que Max est poursuivi.

Donc mon coco, pour réussir le tour de force d'enregistrer les photos à un tel rythme il faut donc que tu fasses avancer ton film, et que tu changes la forme de ton obturateur. Pour faire avancer le film de façon régulière, il y a ce que l'on appelle une griffe dont la tige de commande faire un mouvement régulier de rotation sur un axe fixe. La griffe s'avance et s'enfonce dans une perforation sur le côté du film. Elle descend en entraînant le film sur la longueur d'une image et puis ensuite elle se retire de la perforation en reculant et remonte pour reprendre le mouvement.

"Le griffe elle est où? J'ai besoin d'un dessin" "Dans la caméra stupido !" La photographie d'une image est donc faite pendant que la griffe monte et puis ensuite la griffe fait avancer le film jusqu'à ce que celui-ci présente une autre surface propre à être exposée.

"Tu parles de la pellicule là !" "Super il pige un peu." "Hé mais attends m'sieur, tu m'as expliqué le principe du nombre d'images par seconde d'enregistrées !" "Pas possible il a pigé !" Le cinéma muet était enregistré à 18 images par secondes (comprendre dix huit photographies par secondes), le cinéma parlant a été basé sur 24 images par secondes pour pouvoir recevoir une piste sonore sur la pellicule.

"Oui mais l'obturateur cinéma?" "Non de diou je vais sortir le côte du rhône !" L'obturateur sur une caméra peut-être un demi-disque ou un disque ouvert à 180 degrés. En tournant il bloque la fenêtre pendant que la griffe descend le film et amène la surface à exposer. Il libère la fenêtre pendant l'autre moitié de son tour pour l'exposition.


Exemple de schéma, montrant la griffe, l'obturateur dans une caméra de base


" AU SECOURS !!" Si tu tournes ton film à 18 images par secondes, le disque fait un tour à chaque 1/18me de seconde. Dans la première moitié de ce 1/18ème de seconde, la fenêtre est libre et une image du film est exposée. La griffe s'est retirée et elle remonte pour aller chercher l'image suivante. Pendant la deuxième moitié de ce 1/18ème de seconde, la fenêtre est bloquée par le demi-disque. La griffe peut donc accrocher une perforation et descendre le film. Donc, ton film tourné à 1/18ème de seconde est en fait exposé à...1/36 ème de secondes.

"MA TETE !!!!!!" "Alors comme ça t'as voulu faire du cinéma?" Bon l'important c'est que tu comprennes que le cinéma et son langage qui aboutit à un film, est basé sur des processus mécanique. Comme le principe de comparaison entre une image et une autre (le contrepoint visuel) crée le langage filmique, tu comprends mieux pourquoi qu'il est indispensable d'utiliser de la pellicule si on veut être un vrai cinéaste. Car petit, c'est avec tant de photographies par seconde que tu pourras faire un montage on ne peut plus précis, et donner du sens au langage filmique du montage. Car le montage est l'essence même du cinéma.

Et le digital patron?

"Me parle pas d'aberration" "Y en a un qui ne bois pas !" Bon allez je suis gentil je vais t'expliquer le digital. Si on enregistre une image sur de la pellicule, le digital on enregistre sur... de l'électronique. De la photochimie de la pellicule à de l'électronique y a une grande différence. Le capteur électronique/numérique est composé de quoi? Bois un coup ça va faire mal au crâne !

Un capteur numérique que l'on trouve dans les caméscopes et les APN ont les caractéristiques de bases suivantes:
De filtres: limitant la lumière au spectre visible et qui écartent les petits détails impossibles à enregistrer comme il faut.
De microlentilles: qui permettent de guider correctement l lumières jusqu'au récepteurs.
D'une matrice de Bayer: qui décompose la lumière en composante RVB. RVB? Rouge Vert Bleu.
De photosites qui transforment la lumière reçue en signal électrique.

En gros un capteur numérique c'est un hamburger des caractéristique ci-dessus. Disposé en couches. Ce que l'on appelle Pixel ce sont les petits carrés qui composent l'image finale. Les photosites transforment les photons en électrons et est donc sensible qu'à la composante Rouge Vert Bleue.

Il y a un processus qui permettent de transformer les photosites en pixel et c'est ce que l'on appelle le dématriçage. Comprend que c'est fait par logiciel à l'intérieur du capteur ou par informatique.

Donc pour transformer une lumière en fichier numérique, le capteur fait dans un principe de base:
Un filtrage des informations inutiles, autrement dit il évite d'enregistrer les infrarouges et les infimes détails de l'image impossible à enregistrer correctement et un filtrage anti-Moiré pour lutter contre les artefacts de détails. Ensuite il guide les rayons lumineux vers les récepteurs (les photosites) à l'aide des microlentilles. Sépare la lumière selon les composant Rouge Vert Bleu grâce à la Matrice de Bayer et convertit les photons (la lumière) en électron (l'électricité) ce que font les photosites et à la fin fait un dématriçage pour une sortie en pixel (et pour plus de simplicité le format du fichier numérique Raw ou Jpg pour la photo numérique).

Mais selon la nomination des capteurs CCD ou CMOS, le principe d'enregistrement est autant compliqué l'un que l'autre. Car il ne faut pas oublier le signal électrique du capteur, qui est calculer en décibel (oui comme pour le bruit sonore) car on parle de bruit vidéo en décibel qui ajoute des fourmillements dans les images. Dans le cadre de la vidéo, cela finit sur une télévision et on parle de deux types de balayage. Quand le balayage est linéaire de haut en bas, on appelle ça le balayage par entrelacement et qui dépend de la fréquence en Hertz. Quand le balayage doit montrer une image en totalité une seule fois (qui est l'opposé du balayage entrelacé), le principe est que les lignes impaires de l'image sont là en premier et ensuite suivies des lignes paires de l'images. Ce type de balayage, on l'appelle balayage progressif et c'est ce que l'on utilise pour les télévision en Haute Définition. Dans les données tu sauras que 1080i le "i" signifiant entrelacé et que le 1080p où le "p" signifie progressif.

"Alors comme ça t'as voulu faire du digital?" qui te dira le gars.

J'ai besoin de vacances.

"Mais pourquoi m'avoir expliqué le digital? J'ai rien compris, c'est hyper complexe, les procédés de caméra avec la pellicule est bien plus facile à comprendre" "Pour que tu comprennes que les principes de base pour enregistrer une image numérique et sa restitution n'ont jamais crée le langage filmique comme la pellicule la permit !" "Mais mais quand on enregistre en vidéo, on utilise un logiciel de montage sur informatique." "Avec de la pellicule aussi de nos jours." "Mais où est la différence quand ce qui est filmé avec de la pellicule et de la vidéo est monté sur ordinateur?" "Aucune mais le montage pellicule se faisait à la main, avec de la colle et on coupait les parties de la pellicule à la main. C'est bien plus précis et tu sais que ton film est né sous tes yeux." Tu bois beaucoup parce que ça fait mal au crâne la technologie et tu réfléchis et là tu dis au pro devant toi: "Mais on monte un film avec des morceaux numérique, pas des photos, la notion de montage n'est pas la même qu'en pellicule. Comment le contrepoint visuel peut-il être utilisé?" "C'est pour ça qu'il faut comprendre que le montage n'est pas juste une succession de clips vidéo mis l'un à côté de l'autre. C'est juste l'aspect chronologique mais pas le vrai sens du montage filmique." "Y un autre niveau de montage grand maître?" "Oui, le côté vertical." "Comprends pas." Parce que un film a pour base le contrepoint visuel basé sur un procédé organique d'une image conservée dans la mémoire et qui ensuite est rajouté par une autre image, le conflit des deux, permet à l'intellect un lien et d'expérimenter le langage cinéma. Sauf que un film projeté, est sur un support et cadre unique (l'écran de cinéma ou la télévision) et que le morceau qui dure un temps (conservé dans la mémoire) disparaît ensuite pour un autre morceau (qui rentre en conflit avec l'image conservé en mémoire) et par conséquent, les images se succèdent non pas l'un à côté de l'autre mais par dessus. La maîtrise du montage vertical, assure une dimension autant intellectuel, qu'émotionnel à l'intellect qui expérimente ce langage visuel. Ainsi, si c'est bien plus facile à maîtriser par la pellicule et son extrême précision grâce aux nombres d'images par seconde, en vidéo, le procédé est similaire mais change dans le sens où vous avez des blocs numériques de données de 0 et de 1 qui ont reconstruit une image avec grande complexité. Vous ne pouvez pas savoir quel 0 et 1 vous allez coupé pour votre film. La précision est moindre, vous devez avoir un chronomètre dans les mains, pour couper à tel millième de seconde de votre clip pour un effet percutant dans votre langage filmique.

Entre une bonne masturbation rapidos devant Porn HD et tirer un coup aux putes en ayant longtemps pour son pognon, faut choisir quoi alors?

Toute est une question de durée ! C'est que le grand maître va nous expliquer. "Bon alors p'tit si tu devais acheter entre un caméscope et une caméra, tu prends quoi?" "Ben vu le discours sur la pellicule, je vais acheter une caméra. Mais c'est super cher ! Faut que je bosse vous vous rendez pas compte, plus facile d'acheter un caméscope". "Sois pas si grognon. Fais le calcul coco, une caméra a peu d'électronique, quand tu achètes une caméra, certes c'est plus cher mais tu achètes pour 20/30 ans ! Une caméra super 16 mm à 3000€ pour des dizaines d'années, ce n'est pas cher. Les caméscopes fiston, ça dure quoi? Deux ans, c'est tellement rapide dans l'obsolèscence que tu dois redébourser 2000€ l'année d'après, à cause d'une nouvelle norme? Tandis qu'avec la pellicule, ton film tu peux le garder des années et magie de la magie, tu peux faire restaurer ton film dans les normes HD du futur qui n'existent pas encore ! Imagine ton film en 24K !! Tu ne peux restaurer de la vidéo HD dans des formats supérieur." "Rhaaaaaaaaaannnnn j'avais pas pensé ! Mais..." "Mais tu vois fiston, le digital c'est comme un porno en HD, tu te masturbes vite fait devant, c'est beau aux yeux mais ça dure que quelques secondes. Quand tu fais l'amour à ta copine, ça dure plus longtemps hein? Au moins si tu payes pas ton internet, tu peux toujours tirer un coup et tâter du vrai ! Comme avec une caméra et de la pellicule" "Mais qui vous dit que je suis pas un Lucky Luke !" Le pro lui a balancé un grand coup de matraque sur la tête. "Mais ça fait mal !" "Tu mérites !!" "Oui mais y a un truc que vous ne pouvez pas répondre" Le pro leva la matraque, en attendant la question, prêt à remettre un bon coup. "Buvez un coup plutôt" "Vas-y j'attends ta connerie" "Ben je trouve que l'image FULL HD est plus belle que la pellicule. Et si moi je préfère l'image HD du digital votre pellicule elle arrive pas à l'atteindre !" PAF !! "Mais ça suffit ça fait mal !!! J'ai raison pourquoi m'avoir frappé?" "J'ai eu une crampe aux épaules. Masse moi si tu veux faire ton film". Et tu masses parce que t'es un bon disciple et que tu veux tout savoir même si t'es obligé de faire ça à quatre heures du matin. Dans le cinéma, le mot fatigue est inconnu du vocabulaire.

Il est là ce PUTAIN de sujet de discorde !

Soyons honnête, il y a autant d'images superbes dans le monde du digital qu'avec...de la pellicule. Et pourtant, il y a des différences entre les deux résultats d'images: en terme de contraste des couleurs, en terme de profondeur de champ (aussi appelé le "piqué" ou la netteté de l'image), de la profondeur de la couleur noir, de la dureté de l'image car c'est bien connu que l'image HD est bien plus dur que la douceur de l'image cinéma et donc de la pellicule. Car on a beau comparé qui est supérieur entre l'argentique et le numérique, parfois le numérique prend le dessus, parfois c'est l'argentique. N'oublions pas que le digital a pour but d'obtenir une image pellicule en la surpassant. Et... le digital aussi beau et puissant qu'il soit, galère encore, là où des formats de pellicule comme le 70 mm IMAX surpasse le digital. Que faut-il choisir, un camescope aux caractéristiques digital permettant une image HD topissime mais caduc au bout de deux ans ou une caméra de 1956 encore fonctionnel à l'image pas terrible? On peut faire une objection en me disant que certaines pellicules peuvent être comparé aux différents types de HD. Le Super 8 peut être vu comme de la HD normale. Le 16/Super 16 du 2K et le 35/Super 35 du 4K ! Mais pour aboutir à des résultats digne de ce nom, il faut être un vrai directeur de la photographie professionnel, où les caméras sont maîtrisé et compris de bout en bout, l'éclairage, les filtres, le choix de la pellicule, l'étalonnage, le développement de la pellicule etc. mais là, le propos est pour des monsieurs madames tout le monde. Faire un film Super 8, même en le scannant et en le restaurant en 2K on peut arriver à une image proche du 16mm mais le côté "terne" des pellicules pour le cinéma d'amateur 8/Super8/16mm peut en répugner plus d'un car... il ne faut pas oublier que nous sommes à l'ère du digital et de la Haute Définition de plus en plus haute, avec des images où les détails sont tellement précis, visible et parfait, que le cerveau n'arrive même plus à enregistrer et traiter les informations ! A l'arrivée, tout ce que tu as, c'est un épouvantable mal de crâne et surtout les yeux qui picotent méchant ! Cette course à l'image artificielle, créant des images de plus en plus sublimes n'est rien de plus que de la concupiscence occulaire et en misant tout sur la beauté artificielle, on n'oublie à quel point une image aux couleurs et aux procédés beaucoup plus naturelle qu'offre la pellicule a bien plus d'avantages pour le spectacteur et son cerveau. Mais le sujet de discorde entre les images est similaire à des tas domaines que l'on peut faire aussi les mêmes comparaisons:
- Peinture à l'huile ou peinture numérique?
- Alimentation bio et naturelle ou industrielle plein de saloperies?
- Voiture essence de 1970 ou voiture diesel électronique?
Les clans sont divisés et se bagarrent pour la même raison: "C'est moi le mieux". Et c'est cette guerre du mieux, alors que le digital est en soi aussi excellent que la pellicule n'est qu'une guerre de goût ! De nos jours, l'oeil des gens est tellement habitué à la HD au quotidien, au cinéma, avec les blu-rays, la vision d'un vieux film en pellicule sans restauration rend l'aspect visuel dégueulasse ! Mais l'est-il vraiment? La réponse est non ! A force d'être trop habitué à l'excellente, à l'artificiel, la beauté naturelle est vue comme immonde ou ayant moins d'attrait disons le honnêtement !
Après cette réflexion, le massé posa la question à son disciple:

Pour 1000€ tu choisis quoi: 30 putes dans un bordel en Allemagne ou un Iphone 6?

"Hmmmmmm. Ben tout est une question de besoin et de désir" dit le masseur qui commence à piquer du nez ! "Quand tu veux faire un film, il faut que tu saches très bien tes intentions du "quoi faire une fois le film fini". Si c'est pour faire un film juste pour le fun entre potes et le mettre sur Viméo, Youtube, autant choisir un caméscope et tourner en digital. Mais si t'as l'intention de le montrer à des producteurs, à des festivals, à des chaînes de télé pour faire carrière, il vaut peut-être mieux tourner en pellicule." "Mais si j'envoie mon film digital à des professionnels?" "Et bien ils vont se dire encore un qui a choisi la facilité de l'image excellente sans se casser le cul. Tandis qu'un film sur un dvd, ou un blu-ray tourné en pellicule et restauré en HD, là, la différence est autre, car personne ne pourra contre-dire que t'es pas un cinéaste même si t'as fait un film en Super 8." "Mais pourquoi les professionnels considèrent plus le gars qui a tourné en pellicule que celui qui a tourné en digital?" " Parce que celui qui sacrifie son fric pour la pellicule, a très peu de chance de finir son film, mais le peu qu'il monte et qu'il montre aux autres, il sait de quoi il parle, il sait ce qu'est un vrai tournage de films et ayant acquis des compétences techniques et une rigueur de tournage qu'un film digital ne peut offrir, il est tout de suite vu comme quelqu'un qui peut faire des économies de tournages, qui sait que le peu qu'il a de pellicule nécessite à ne pas faire d'erreur. Tandis qu'avec le digital, on peut réparer tout ça en post-production, car avec une caméra, ce que tu vois dans le viseur tu sais que tu l'auras sur la pellicule, si tu as tout bien fait comme il faut." "Mais si on veut faire un film entre potes en pellicule pour Youtube?" "Il est où le problème puisque tu sais ton intention?" "Ah ben oui." "L'idéal, c'est de faire des courts-métrages autant en pellicule qu'en digital. Pour comprendre les différences, pour goûter l'un et l'autre et surtout, pour être autant flexible et à l'aise avec le film qu'avec le digital et...pourquoi pas ne fusionner les deux dans l'avenir." Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Le pro se lève et remit un coup de matraque ! "Stupido t'as compris ce que je viens de dire?" "Oui mon scénario est l'histoire d'un canard du parc du quartier chaud de chez moi et il tue des poulets avec le fusil à pompe de Bachir avec de méchants coin coin" "T'es un génie p'tit."

Faire un film pellicule, c'est une immense douleur dans le cul.

Convaincu et plein d'ambition, ce brave auteur/cinéaste de la nouvelle nouvelle nouvelle vague fait son film en pellicule 16 mm. Aidé par le pro, derrière la caméra, en train de filmer la première scène, celle où le méchant coin coin achète le fusil à pompe à Bachir dans la tour de l'antenne HLM. Après deux heures de tournages, faut changer la pellicule et le pro envoie ce qui a été filmé à une association qui fait labo pour le développement de ce qui a été filmé. La copine du réal est en bikini à côté du canard avec un gros cigare dans la gueule. Et là, après plusieurs prises, il n'y a plus de pellicule, faut en racheter, ça coûte cher ! "Hé mais je pourrai voir ça quand ce que j'ai filmé?" "Dans deux jours, le temps que le labo fasse le boulot et nous renvoie les rushs par la Poste. Si c'est pas bon, va falloir retourner" "Mais c'est un putain de cauchemar !!! Avec le digital j'ai ça tout de suite pour moins cher !" "Alors comme ça t'as voulu faire du cinéma?" qui te dira le gars. "Alors comme ça t'as voulu faire du cinéma?" qui te dira le gars...

Je sais que tu aimes les happy end d'une histoire alors...

Après 2 ans, tourné un film pellicule les week-end, ayant eu plusieurs petites amies différentes et dépenser plein de pognon pour la pellicule que le labo eut pitié de ce fou de réalisateur de faire un film 16 mm que ça lui coûtait plus rien, le film fût monter à l'ancienne, et ensuite transférer en HD. Le coût a nécessité encore 3 ans quand on bosse pas, et que le pote dealer eut envie de voir un jour ce putain de film intutilé "Bachard Al Canard" dépensa des milliers d'euros pour avoir ENFIN un putain de Blu-ray démodé depuis 2 ans. Le film fût montré chez les potos du quartier et tout le monde avait trouvé le film comme un gigantesque nanar cosmique digne de George Lucas croisé Luc Besson. Même le pro il a dit que c'était de la merde. Et pis un jour, le cinéaste avait fait une déclaration terrible: "Mon film a été pris pour le Short film corner au Festival de Cannes ! Alors les zobs c'est qui le boss?" Même le pro il a dit "pas possible". Et là, lors du Festival, une nouvelle recrue de chez Troma, écrit en voyant le film "Troma va release the movie. Signé Just do it aka Lloyd Kaufman."




Revenir en haut Aller en bas
Jericho



Nombre de messages : 6508
Age : 25
Localisation : Lille
Points : 5751
Date d'inscription : 13/07/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 14:06

Passion HD est pas mauvais non plus.


Revenir en haut Aller en bas
http://deathstars62.blogs.allocine.fr
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 14:08

Pierre a écrit:
Passion HD est pas mauvais non plus.

T'es un boss !!!! XD




Revenir en haut Aller en bas
K_S



Nombre de messages : 13177
Age : 40
Localisation : Loncin
Points : 4121
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 14:35

Je lirais ton petit article plus tard PRESIDENT !!
Parce que je t'avoue que j'ai un peu la flemme lol
Puis le dimanche c'est pire XD



Prochaines Critiques:
" LA PLANETE DES SINGES:Les Origines "

TEST DVD: .....


Revenir en haut Aller en bas
http://schyzo-dead-house.purforum.com
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 14:42

C'est long certes mais promis, vous pourrez briller dans les dîners ! XD

Vous avez le temps de toutes façons :)




Revenir en haut Aller en bas
mathieu



Nombre de messages : 2060
Age : 35
Localisation : Dans la plaine du Forez
Points : -104
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 17:11

lol, pourquoi tu n'écris pas un livre ?
Revenir en haut Aller en bas
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 18:04

Pourquoi pas, mais l'essentiel est là dans mon post :))




Revenir en haut Aller en bas
Manu2853



Nombre de messages : 11455
Age : 31
Localisation : Dijon
Points : 8297
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 18:10

Désolé Moon, je vais faire comme K_S, je lirais tout ça à tête reposé demain XD


Prochaines Chroniques: ???
Revenir en haut Aller en bas
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 18:16

Hé les gars, c'est pas prise de tête ! C'est dans une déconnade débile et je vous file les informations essentielles dedans :D Enfin bon, faites comme vous voulez ! XD




Revenir en haut Aller en bas
K_S



Nombre de messages : 13177
Age : 40
Localisation : Loncin
Points : 4121
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 18:39

Ptdr .... ahhhhhhh c'est de la déconnade lol !!
Jpensais que tu n'en dormais plus XD



Prochaines Critiques:
" LA PLANETE DES SINGES:Les Origines "

TEST DVD: .....


Revenir en haut Aller en bas
http://schyzo-dead-house.purforum.com
Moongaze Ginji



Nombre de messages : 9525
Age : 32
Localisation : derrière un ordinateur.
Points : 7088
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Dim 22 Fév - 18:55

C'est de la déconnade ET du pertinent ! XD




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?    Aujourd'hui à 0:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire un film en pellicule ou en digital en 2015?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire un film avec ces figurines
» élément "pellicule photo argentique" (résolu)
» kit ou template pour faire part mariage
» si vous devriez écrire le scénario d'un film
» Shirin (A. Kiarostami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCHYZO DEAD HOUSE : VOTRE FORUM SUR LE CINEMA D'HORREUR,GORE,BIS ET Z :: -
Sauter vers: